Navigation Menu+

Photographic inspiration

Photographic inspiration and aspiring photography

 

Blu Hmong portrait, Mu Cang Chai, North Vietnam

The photography, in its etymological sense, means the reproduction (written form / drawing) of the light (photo).

Before that the photography exists, the painter Vermeer, used the principles of   » camera obscura  » * to reproduce his subjects.
Its paintings, considered as the master’s degree of the light and the depth of field, are often compared with the technique of the photography.

Today, numerous photographers inspired by the works of the master, reproduce images in twilight, which sublimated with the photographic post-treatment softwares such as Lightroom and Photoshop, remind us his paintings.
The techniques of the drawing, the painting and the photography are thus inseparable because they have for end to reproduce an escaped moment, a composition, in a frame.

In the photographic clichés which I propose, we find bright colors, which are bound the some in other, similar to the pallets of painting I liked using child.
But also those whom I discovered in Gustav Klimt’s works the allegorical universe of which, in the plentiful colors, approaches the themes of the life, through the translucent nudity of his feminine characters.

Later, the photography came to me, thanks to a small camera my father offered me.
Of journeys in images, photographs settled down in my life as witness of horizons and distant cultures which I discovered, to become then a passion.

Over time, photographers of renamed, inspired my shots and fed my craze for the journey :

The documentary images of Steve Mc Curry which tell us the colors of India through the intensity of the looks.

In an lyric and colored style, the photographic work of Ami Vitale, which raises the subjects with modesty and aestheticism.

Jacob Maentz’s photos documentary which transport us beyond the borders, in the tribal and removed cultures.

The photoreports of Corentin Fohlen, which in a spontaneous and an humanist look, delivers us the worldwide political and social events.

Finally, the photographer Jimmy Nelson who immortalized the tribal and native cultures on borrowed time in his photographic project : « Before they pass away ».

Then, beyond the borders, the photography tells and testifies of the humanity, in a universal and opened up language. In a breath of escape, the spirit takes back its freedom and leads to the expression of the art.

 

« The free creation is appearance. It is dawn, birth, unprecedented beginning.

It tears away the being from the nothingness ». 

Gaston Bachelard (1884 – 1962, poet and philosopher)

 * « Camera obscura » (darkroom) : invention which goes back to the XI century, by an Arabic scientist.

The darkroom was used by numerous painters of the Italian Renaissance before Vermeer, among whom: Leonardo da Vinci and Caravaggio who has been the precursor in its use by developing the twilighted technic.

French text

Inspirations et aspirations photographiques

 

Blu Hmong portrait, Mu Cang Chai, North Vietnam

La photographie, dans son sens étymologique, signifie la reproduction (graphie/ dessin) de la lumière (photo).

Bien avant que la photographie n’existe, le peintre Vermeer, utilisait les principes de la « camera obscura »* pour reproduire ses sujets. Ses toiles, réputées pour la maîtrise de la lumière et la profondeur de champs, sont souvent comparées à la technique de la photographie.

Aujourd’hui, de nombreux photographes s’inspirent des œuvres du maître, pour reproduire des images en clair-obscur, qui sublimées  par les outils de post traitement tels que Lightroom et Photoshop, peuvent ressembler à s’y méprendre à des peintures. Les techniques du dessin, de la peinture et  de la photographie sont donc indissociables car elles ont  pour finalité de reproduire  un instant fugitif, une composition, dans un cadre.

Dans les clichés photographiques que je propose, on retrouve  les couleurs chatoyantes, qui se lient les unes aux autres, semblables aux palettes de peinture que j’aimais utiliser enfant. Mais aussi celles que j’ai découvertes dans les œuvres de Gustav Klimt dont, l’univers allégorique, aux couleurs abondantes, aborde les thèmes de la vie, à travers la nudité translucide de ses personnages féminins.

Plus tard, la photographie est venue à moi, grâce à un petit appareil que m’avait offert mon père. Puis, de voyages en images, elle s’est installée dans ma vie, comme témoin des horizons et des cultures lointaines que je découvrais, pour devenir ensuite une passion.

Au fil du temps, des photographes de renommé, ont inspiré mes prises de vue et ont alimenté mon engouement pour le voyage.

Steve Mc Curry dont les images documentaires content les couleurs de  l’Inde à travers l’intensité des regards.

Dans un style lyrique et coloré,  le travail d’Ami Vitale, qui aborde les sujets avec pudeur et esthétisme.

Les reportages photographiques de Jacob Maentz qui nous transportent au delà des frontières,  dans les cultures tribales et reculées.

Les photo-reportages de Corentin Folhen, dont le regard spontané et humaniste nous livre les évènements politiques et sociaux à travers le monde.

Enfin, Jimmy Nelson qui a immortalisé les cultures tribales et indigènes en sursis, dans sa série photographique « Avant qu’ils ne disparaissent ».

Au delà des frontières, la photographie conte et témoigne de l’humanité, dans un langage universel et décloisonné. Dans un souffle d’évasion, l’esprit reprend sa liberté et mène à l’expression de l’art.

   

« La création libre est surgissement.

Elle est aurore, naissance, commencement sans précédent.

Elle arrache l’être au néant. »

Gaston Bachelard (1884 – 1962, Philosophe et Poète)

*  » Camera obscura » (la chambre obscure) : invention qui remonte au XI siècle, par un scientifique arabe. La chambre noire fut utilisée par de nombreux peintres de la Renaissance italienne avant Vermeer, parmi lesquels : Léonard de Vinci et Caravage qui fut le premier à en faire usage en développant la technique du clair-obscur.