Navigation Menu+

Pushkar Camel Fair

Rabari woman in Mela dunes at sunset, in a lyric atmosphere, Pushkar Camel Fair 2013, India.A camel fairy tale…

Each year, during the preceding days of the Karthik Purmina full moon, a flock of dromedaries invades the outskirts of Pushkar, on the occasion of the biggest « mela « (fair)  in India.
Then, in South of the Holy City, dunes metamorphose into a giant camp of breeders’ nomads, coming from Thar, the neighboring desert.
In this transhumance, we witness the daily life of the Rabari tribes whose features easily evoke those of Roma People.

Women, nostrils and wrists jeweled, are busy with daily tasks. Under the shimmering sheers of their saris, their silhouettes undulate with elegance.
Men, dressed in white dhotis, wear variegated turbans, whose colors mark their tribal membership. Mustaches curled, and earrings filigreed, they evoke the memory of what was this part of India while the Maharajas governed it.
Their days go by at the pace of trading, punctuated by food preparation, moments of rest and relaxing around puffs of opium.

Further on, strewed within the dunes, the following dromedaries forms a halo of dust …
In this dimly lit ocher, the big « mela » then takes a magical look, as though to tell us “Once upon a time, the Pushkar camel fair…”.

Photo documentary realized during the Pushkar Camel Fair , November 2013

Rajasthan, India

French text

Foire des chameaux de Pushkar

Chaque année, durant les jours qui précèdent la pleine lune de Karthik Purmina, une nuée de dromadaires envahie l’orée de Pushkar, à l’occasion de la plus grande « mela » (foire) en Inde. Les dunes, au sud de la ville Sainte, se métamorphosent en un gigantesque campement de marchands et éleveurs nomades, venus du désert voisin, le Thar.

Dans cette transhumance, on assiste à la vie quotidienne de ces ethnies rabari dont les traits évoquent ceux des peuples rom. Narines et poignets ornés de bijoux, les femmes s’affairent aux tâches quotidiennes. Sous le voilage chatoyant de leurs saris, leurs silhouettes ondulent avec élégance.

Les hommes vêtus de leurs dhotis blancs, arborent des turbans bigarrés, dont la couleur marque leur tribu d’appartenance. De leurs moustaches enroulées, et anneau d’oreille filigrané, ils évoquent le souvenir de ce que fût cette partie de l’Inde du temps où les Maharadjah gouvernaient cette terre. Leurs journées s’écoulent au rythme du négoce, ponctuées par la préparation des  mets, moments de sieste ou de détente autour de bouffées d’opium.

Au loin, parsemés dans les dunes, la foulée des dromadaires forme un halo de poussière… Dans cette lumière ocre tamisée la grande « mela » revêt  alors des allures féériques, pour nous conter : Il était une fois…la foire des chameaux de Pushkar.